Sélectionné :

Le DIY: Do It Yourself

10,00

Le DIY: Do It Yourself

10,00

Cette formule vous permet de confectionner par vous même vos sacs de pleurotes. La confection de tels sacs est accessible à tout le monde et permet de faire pousser sois même des pleurotes à un prix inférieur au marché et souvent de meilleur qualité. Le DIY contient:

  • 2 sacs micro-filtrants
  • 1 sachets de mycellium
  • 1 sachets de Chaux (CaCO3)

Il vous suffit de trouver le substrat de votre choix (marc de café, paille, copeaux de bois…) Mode d’emploi DIY

Description

MODE D’EMPLOI DIY


1) Fabrication du sac

Mettez l’équivalent des deux sacs bien tassés de paille à tremper dans un mélange d’eau et de chaux. Laissez reposer toute une nuit. Laissez la paille s’égoutter ou bien essorez-la de manière à ce qu’elle soit juste humide et non trempée. Un bon test consiste à prendre une poignée de paille et à la serrer entre ses mains, s’il y a des gouttes qui coulent alors la paille est encore trop humide. Mettez la paille dans les sacs en la mélangeant au blanc de pleurote. Tassez bien au fur et à mesure que vous remplissez puis fermez les sacs sur le dessus avec du scotch de manière à ce que l’air ne puisse pas rentrer. Faites attention toutefois à ne pas recouvrir les filtres, vous risqueriez d’asphyxier vos champignons !

2) Incubation

Mettez les sacs dans un endroit à l’abri de la lumière et ayant une température avoisinant 20°C. La température peut monter jusqu’à 30°C mais pas plus sinon le mycélium risque de mourir. L’incubation va durer environ 1 mois mais elle peut durer jusqu’à 2 mois si la température est d’environ 10-15°C. Lorsque les sacs sont tout blancs, c’est qu’ils sont entièrement colonisés par le mycélium, ils sont donc prêts à donner des champignons. Tels quels ils peuvent encore se conserver 2 mois dans un lieu frais et sombre avant d’être ouverts.

3) Fructification

Faites une entaille (une croix de +-5cm) sur chaque sac. Placez-les à la lumière mais en évitant les rayons directs du soleil.

IMPORTANT : Maintenez le substrat humide (mais pas trempé). Pour cela, vaporiser 1 à 2 fois par jour un peu d’eau sur les ouvertures. La sécheresse est un des principaux facteurs d’échec…

Vous verrez apparaître de petites boules noires (primordias) qui vont rapidement évoluer pour donner de belles grappes de pleurotes. Celles-ci seront prêtes à être récoltées lorsque les bords des chapeaux sont encore recourbés et lorsque la vitesse de croissance diminue.

4) Récolte et conservation


Pour récolter les champignons, arrachez la grappe en la tournant délicatement sur elle-même. Il est important de laisser l’entaille propre en retirant les éventuels morceaux restants.
Vous pouvez conservez vos champignons jusqu’à 7 jours en les mettant au frigo. Les champignons doivent respirer, évitez donc les plastiques.

Pour une seconde et troisième récolte, ré-humidifiez un peu l’intérieur du sac et refermez l’entaille avec du scotch. Deux à trois semaines plus tard, ré-ouvrez le sac et maintenez toujours l’ouverture humide, de nouvelles grappes devraient apparaître…

Bonne dégustation !

Pour vos expériences…

L’idéal pour ensemencer un substrat est le blanc, mélange de céréales inoculées, disponible sur la boutique en ligne. Cependant, nous vous invitons à essayer de ré-utiliser une partie de votre paille déjà colonisée par le mycélium. Pour cela, prenez-en une poignée que vous re-mélangez avec un nouveau substrat. Attention, si vous tentez cette expérience, il vaut mieux prélever la paille déjà colonisée avant que le sac ait donné des champignons. En effet, la fructification est un procédé fatigant pour le mycélium qui devient moins vigoureux.

Différents substrats sont envisageables : paille, copeaux de feuillus frais, marc de café, sachets de thé, cartons… Selon la propreté du substrat, il peut être nécessaire de le pasteuriser à l’eau bouillante ou de faire tremper dans un mélange d’eau et de chaux éteinte.

Pour éviter d’utiliser des sacs, vous pouvez utiliser un tupperware ou récupérer un seau alimentaire (de friterie par exemple). Faites une ouverture sur le couvercle sur laquelle vous fixerez un filtre (un coton de démaquillage fera parfaitement l’affaire). Cela va permettre aux champignons de respirer.

Vous pouvez mélanger substrat et mycélium d’un coup ou bien déposer le mycélium au fond et le nourrir petit à petit en lui laissant le temps de digérer, par exemple avec du café ou du thé. Evitez de laisser le seau ouvert trop longtemps pour limiter l’entrée de micro-organismes.

Une fois votre récipient plein, laissez lui quelques semaines, jusqu’à ce que le substrat soit tout blanc. Vous pouvez ensuite enlever le couvercle et laissez vos champignons pousser en humidifiant régulièrement.

 

Pour toutes questions et précisions rendez-vous sur smartmush.com !

Vous retrouverez également tous nos produits sur smartmush.com/shop

 

Bien à vous,

Les SmartMushers

smartmusher@gmail.com

 

Informations complémentaires

Poids 0.7 kg
Dimensions 40 × 40 × 15 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le DIY: Do It Yourself”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer le menu
×
×

Panier